Accessibilité Contact Aller au menu Aller au texte

Vers une définition commune de l’éducation Libre et Ouverte

Intervenant(s) : Franco Iacomella
Langue : Español Niveau : Débutant Type d'événement : Conférence
Date : Jeudi 8 juillet 2010 Horaire : 09h20 Durée : 40 minutes
Lieu : LaBRI - Amphi 050

Résumé

En utilisant l’infrastructure des réseaux de l’information distribuée comme Internet, un mouvement fort et diversifié en faveur des « biens communs » s’est constitué. Ces structures se tiennent à l’écart de l’État, de même que des sphères privées et du marché. Alors que ceux-ci se structurent en forme de pouvoirs verticaux et centralisés, ces nouveaux mouvements s’organisent comme des réseaux distribués, mettant en relation des groupes autonomes et divers. Le pouvoir de la société s’atomise et assume des formes nouvelles, cherchant à délaisser les grandes structures de pouvoir disciplinaire et les contrôles panoptiques, laissant la possibilité à de petits groupes de s’organiser et de s’auto-gouverner. Ils cherchent à défendre les biens communs et à générer de la valeur pour la partager ouvertement : c’est ça l’essence des biens communs, la richesse sociale qui sous-tend, souvent de façon silencieuse, nos cultures et sociétés.

Le domaine de l’éducation et de la production de connaissance n’échappe pas à ce phénomène. De nombreuses initiatives naissent, qui font la promotion de l’accès sans restriction aux matériaux éducatifs, et impulsent l’esprit de coopération des enseignants et des étudiants. C’est à partir de ces expériences que commence à se dessiner la définition de ce qu’on nomme vaguement « Éducation Libre et Ouverte ».

Mais que signifie concrètement une éducation libre ? Quelles sont ses dimensions et ses portées ? de quelle liberté, de quelle ouverture parlons-nous ?

La communauté mondiale pour l’Éducation Libre et Ouverte commence à définir le but, qui jusqu’à présent n’était pas mûr, et manquait de précision scientifique.

Cette conférence propose de faire un panorama des diverses expériences et initiatives qu’on englobe ou qu’on désigne sous le concept d’« Éducation Libre et Ouverte » : les ressources éducatives ouvertes (OER) ; le mouvement pour l’accès ouvert ; l’utilisation de technologies et de logiciels libres dans l’éducation ; la lutte contre les régimes de propriété intellectuelle qui restreignent l’accès à la connaissance et interdisent l’acte éducatif ; l’éducation en ligne libre et pour l’autoformation ; les expériences pédagogiques alternatives comme l’éducation populaire et libertaire.

La présentation a l’ambition de faire mettre en commun les expériences existantes et de les interconnecter afin de rendre compte du champ commun sur lequel elles se développent et de l’opportunité d’avancer conjointement vers une définition d’accords minimaux sur l’Éducation Libre.

Nous chercherons à mettre l’accent sur la nécessité d’arriver à un consensus général sur les implications et les portées de l’« Éducation Libre et Ouverte » afin de mettre en relation les acteurs impliqués, pour concrétiser une définition collective.

Biographie

Franco Iacomella argentin, enseignant-chercheur à la Universidad de Buenos Aires, dans la Facultad de Ciencias Sociales (FSOC) et dans la Facultad de Arquitectura, Diseño y Urbanismo (FADU), où il participe aussi aux groupes de recherche au travers du Instituto de Investigaciones Gino Germani. Boursier du Rhode Island School of Design (RISD), aux États-Unis, et chercheur associé du projet international Open Video Alliance.

Il est le président actuel de l’ONG Gleducar, il milite pour la promotion et le développement de l’Éducation Libre en Amérique Latine. Il travaille comme enseignant à la Maîtrise de Logiciel Libre de l’Universitat Oberta de Catalunya (UOC), en Espagne et dans la Facultad Latinoamericana de Ciencias Sociales (FLACSO), comme consultant pour le développement de projets libres-ouverts. Activiste de la Libre Culture depuis plus de 9 ans. Membre du Projet GNU. Observateur du Conseil de la Free Software Foundation Latin America (FSFLA). Membre du Comité du Marxists Internet Archive (MIA). Membre de la Open Web Foundation et du Free Knowledge Institute de Holanda.