Accessibilité Contact Aller au menu Aller au texte

Production logicielle, production artistique, deux mondes si opposés ?

Intervenant(s) : Tangui Morlier
Langue : Français Niveau : Débutant Type d'événement : Conférence
Date : Mercredi 7 juillet 2010 Horaire : 14h40 Durée : 40 minutes
Lieu : Bat. A22 - Amphi Darwin

La Conférence

Nous sommes pétris de préjugés concernant le développement d’œuvres artistiques ou logicielles. Alors que leur existence juridique repose sur les mêmes fondamentaux, le droit d’auteur, Art et Logiciel semblent socialement antagonistes :

  • les vraies oeuvres d’Art sont produites par des personnes romantiques et incomprises qui ont besoin de mourir pour rencontrer le succès ;
  • l’Art est fondamentalement beau alors que le Logiciel est fondamentalement utile ;
  • Contrairement à l’Art, le choix Logiciel repose sur des critères de choix objectifs ;
  • l’artiste souffre de se faire déposséder de ses oeuvres alors que les développeurs sont heureux de se faire corriger leurs bugs ;
  • les logiciels progressent à chaque nouvelle version alors que les oeuvres d’Art sont le fruit d’un développement stochastique ;

Ces idées reçues ne reposent pas toujours sur des réalités. Mais si Art et Logiciel sont plus proches qu’il n’y parait, pourquoi le Logiciel Libre se développe-t-il dans de très nombreux domaines alors que l’Art Libre ne semble pas percer au delà d’un cercle d’initiés ?

Cette présentation sera l’occasion de réviser certains préjugés sur l’Art et le Logiciel et de comparer l’impact de la culture libre dans ces deux mondes.

L’intervenant

Tangui Morlier a fait des études de musique pendant 15 ans notamment à la maitrise de Bretagne. En 1998, il découvre le Logiciel Libre et y retrouve les même valeurs de partage. En 2000, il s’est investi dans le collectif Copyleft Attitude puis à l’occasion les débats DADVSI dans les associations StopDRM.infopuis April dont il est maintenant le président. Il a également co-fondé le collectif Regards Citoyens en juillet 2009.