Accessibilité Contact Aller au menu Aller au texte

Peut-on libérer les collections informatiques ?

Intervenant(s) : Jean Thiéry
Langue : Français Niveau : Débutant Type d'événement : Conférence
Date : Mercredi 7 juillet 2010 Horaire : 16h20 Durée : 20 minutes
Lieu : Bat. A22 - Salle 112

Résumé

Jean Thiery Beaucoup d’utilisateurs de l’informatique ont conservé des ordinateurs qu’ils avaient appréciés pour des raisons diverses. Ils ont constitué ainsi des collections qui ont un intérêt indéniable pour l’histoire fulgurante de l’informatique.

Certains de ces ordinateurs fonctionnent encore. D’autres pourraient être facilement réparés en prélevant des cartes ou des périphériques sur des ordinateurs contemporains. Même les disquettes, réputées fragiles, sont généralement lisibles si elles ont été soigneusement conservées !

Les logiciels de ces ordinateurs sont majoritairement propriétaires. On trouve aussi des partagiciels, des gratuiciels et quelques logiciels publics mais pratiquement pas de logiciels libres. Ceux-ci ont été développés plus tard et au début sur des machines Unix.

Peut-on libérer les ordinateurs les plus anciens en chargeant des logiciels libres à la place des logiciels originaux ?

L’élimination des logiciels originaux serait très critiquable car elle reviendrait à "réécrire l’histoire" ! Par ailleurs, les logiciels originaux n’ont pas tous été réécrits en libre, en particulier au niveau des pilotes. Qui aurait le courage de faire de la rétro-ingénierie pour des périphériques antiques !

Nous proposons donc une "cohabitation" entre les logiciels originaux et leurs équivalents libres en séparant bien les répertoires correspondants. En sélectionnant correctement les chemins d’accès on peut utiliser la machine en mode original ou en mode libéré.

Le mode original est plus satisfaisant pour les historiens des technologies. En particulier ceux qui s’intéressent à l’évolution des premiers systèmes d’exploitation se rendent vite compte que MS-DOS avait beaucoup à apprendre de ses concurrents (DR-DOS, Prologue, etc.). Dans cette compétition, les considérations commerciales ou industrielles l’ont emporté sur les considérations techniques.

Le mode libéré est préférable pour l’enseignement et la recherche, car on évite de travailler avec des boîtes noires.

On peut trouver sur Internet de nombreux logiciels libres compatibles MS-DOS. Dans un premier temps, nous avons privilégié FreeDOS et les EpiJeux pour notre collection.

FreeDOS est un système d’exploitation libre équivalent à MS-DOS pour les ordinateurs compatibles IBM-PC (http://www.freedos.org/). Il est distribués avec des jeux classiques (Space Invaders, Jeu de la vie, Mines, Pendu, Tetris, …) qui restituent bien l’environnement audiovisuel de l’époque.

Les EpiJeux sont distribués par l’Association Enseignement Public & Informatique (http://www.epi.asso.fr/association/…). Ils ont un grand intérêt pédagogique malgré, ou grâce à, leur présentation minimaliste qui évite de se noyer dans les détails. Ils sont appréciés par les jeunes enfants. La comparaison avec les activités équivalentes de GCompris ou de l’OLPC ne manque pas d’intérêt.

Nous espérons que suffisamment d’ordinateurs anciens seront conservés dans des structures pérennes comme les musées et qu’ils resteront une source de réflexion et d’inspiration pour les historiens des technologies, les développeurs, les enseignants et les enfants de tous âges.

Merci à la Direction des Sciences du Vivant sur le site de Cadarache du CEA qui a encouragé et conservé une telle collection pendant plus de vingt-cinq ans.

Merci aussi au Musée des Arts et Métiers de Paris qui l’a pérennisée.

Nous sommes reconnaissants à tous les membres de ces institutions qui ont participé à ce projet en donnant des ordinateurs, en libérant de l’espace et en trouvant des solutions financières et juridiques pour son transfert.

Biographie

Jean Thiéry développe le site ModLibre : Logiciels Scientifiques Libres pour une Modélisation Sans Frontières

Il participe aussi aux associations
- Aful : http://www.aful.org
- Axul : http://www.axul.org
- OLPC : http://www.olpc-france.org
- SFBT : http://www.sfbt.org