Accessibilité Contact Aller au menu Aller au texte

OpenBarter, une place de marché de troc de biens mesurables

Intervenant(s) : Olivier Chaussavoine
Date : Vendredi 9 juillet 2010 Horaire : 17h00 Durée : 40 minutes
Lieu : Bat. A22 - Salle 117

Résumé

Présentation d’un développement en cours d’une place de marché de troc de biens mesurables. Elle se compose d’un serveur comparable à une base de données répartie, et des clients que sont par exemple, les systèmes d’information bancaires ou les registres nationaux d’émission de gaz à effet de serre. Dans la première partie, on décrira comment la règle de concurrence des marchés est généralisée à des rapports non bilatéraux (à plus de deux partenaires), permettant d’encourager la coopération et pas seulement la compétition ; puis comment le coût de transaction du troc est réduit, rendant le troc presque aussi liquide que la monnaie. Un rappel historique de l’économie néo-coloniale et des inconnues dans la compréhension actuelle des mécanismes du réchauffement climatique permettra d’appréhender les potentialités d’usage d’un tel système à l’échelle planétaire. Dans la deuxième partie, on décrira les éléments d’architecture déjà acquis, les problèmes rencontrés qui ont été résolus, et les développements qui sont envisagés pour l’avenir.

Bio

Olivier Chaussavoine né en 1959 à Montfort-sur-Meu(35) a suivi une formation d’ingénieur électronique (ESEO)et une spécialisation en traitement du signal. Il effectue en 1989 son service militaire au Maroc, comme coopérant enseignant en mathématiques. De retour en France, il développe de systèmes électroniques embarqués (hardware et software) pendant 8 ans cher Thomson AVG, puis travaille dans le secteur des services financiers. En 2000, il organise le transfert d’activité de gestion de titres de la CDC vers la CNCE. Prenant conscience du pouvoir aveugle et exorbitant de la finance, il lance en 2002 le projet openBarter. Une maquette est réalisée en Python+Django+MySql en 2005. Un portage des algorithmes sur BerkeleyDb est réalisé en 2007. Il présente le projet aux RMLL 2009. Il étudie en 2010 la faisabilité de remplacer le moteur sql de PostgresSql par les algorithmes portés. Il recherche en parallèle des synergies possibles avec d’autres projets. Il travaille actuellement chez Chèque Déjeuner sur des systèmes de gestion de titres qui permettent aux départements et aux régions de favoriser l’éducation scolaire et l’installation chez les particuliers de système de production d’énergie renouvelable.

Présentation

PDF - 243.8 ko