Accessibilité Contact Aller au menu Aller au texte

Le logiciel libre pour le Plan France Numérique 2012 (Projet ORDI 2.0)

Intervenant(s) : Willam Famy, Jean-Charles Fauveau
Date : Vendredi 9 juillet 2010 Horaire : 11h20 Durée : 20 minutes
Lieu : Bat. A22 - Salle 117

Résumé

La conférence aura pour objet d’expliquer comment un projet d’envergure et de conception nationales, autour du développement durable et de l’économie solidaire, peut se décliner efficacement à l’échelon local, grâce aux ressources et au potentiel du logiciel libre.

Le Gouvernement français s’est engagé, avec le soutien de tous les acteurs de la Société de l’Information, à développer une filière nationale de collecte, de re-conditionnement et de redistribution d’ordinateurs, dans une démarche d’économie solidaire et de mieux-disant environnemental. La Délégation aux Usages de l’Internet (DUI) pilote dans ce ce cadre le projet ORDI2.0. Huit pôles régionaux ont en charge la mise en place de la filière ORDI 2.0 à l’échelon local. Le Pôle Régional ORDI 2.0 en Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Languedoc Roussillon, « Une Idée Derrière l’Ecran », présentera les usages du logiciel libre au sein du projet ORDI2.0

Le logiciel libre, au-delà de ses particularités techniques, est un levier remarquablement adapté pour enclencher de nouvelles dynamiques sociales et contribuer à développer des modèles économiques alternatifs autour de l’outil informatique. C’est à ce titre qu’en France, l’Etat s’est emparé directement de l’enjeu de l’économie numérique en créant un Secrétariat d’Etat entièrement dédié à cette question (Secrétariat à l’économie numérique), tandis que l’Union Européenne sériait, elle aussi, un certain nombre d’objectifs relatifs aux usages sociaux de l’outil informatique.Globalement, il s’agit d’une part de contribuer à restreindre l’empreinte environnementale de l’informatique (objectif de développement durable), et d’autre part de lutter contre l’analphabétisme numérique (objectif d’accès pour tous à l’outil informatique).L’expérience a également enseigné qu’au-delà de la nécessité sociale de l’accès à internet (recherche de travail, accès à l’information, participation a une forme d’espace public, communication gratuite et instantanée), le public éloigné des technologies de l’information et de la communication (TIC) correspondait souvent à une population en difficulté sociale et professionnelle, sinon même en voie de marginalisation ou d’exclusion. Or, il ressort que le logiciel libre constitue une solution face à la double perspective :
- de l’augmentation spectaculaire des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), dommageable pour l’environnement : multiplication par trois des seuls déchets d’ordinateurs prévue entre 2010 et 2020 ;
- de la constitution de fait de divers monopoles (licences d’utilisation et moteurs de recherche), susceptible de porter atteinte à la liberté et à l’égalité d’accès à internet, et donc dommageable à ce qu’il est convenu d’appeler la démocratie numérique. La France entend ainsi utiliser le logiciel libre pour répondre à ce double enjeu de qualité environnementale et d’économie solidaire par la création d’une filière globale, au niveau national, reposant sur une marque d’Etat (Ordi 2.0), et par la confiance donnée au réseau associatif et aux acteurs locaux pour l’animer et la faire vivre (en région PACA, Une idée derrière l’écran). Présentation de l’orateur

Intervenant

Willam Famy

Président de l’association « Une Idée Derrière l’Ecran » Pôle régionale RDI2.0 pour La Délégation aux Usages de l’Internet (DUI). Utilisateur de logiciel libre depuis 1996, je consacre une partie de mon emploi du temps a fournir des solutions éducatives populaires à base de clients légers en utilisant des technologies de type ltsp.

Documents joints

Ordi 2.0_ESS_DD
Ordi 2.0_ESS_DD (PDF - 499.2 ko)