Accessibilité Contact Aller au menu Aller au texte

Internet et liberté d’expression, un nouvel activisme

Intervenant(s) : Jérémie Zimmermann, Cinéma Utopia
Langue : Français Niveau : N/A Type d'événement : Projection/Débat
Date : Vendredi 9 juillet 2010 Horaire : 20h30 Durée : 180 minutes

Soirée débat au cinéma Utopia de Bordeaux.

Projection unique du film « 8th Wonderland », suivie d’une rencontre avec Jérémie Zimmermann, porte-parole de La quadrature du net.

La Quadrature du Net est une organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet. Elle promeut une adaptation de la législation française et européenne qui soit fidèle aux valeurs qui ont présidé au développement d’Internet, notamment la libre circulation de la connaissance. Elle fournit aux citoyens intéressés des outils leur permettant de mieux comprendre les processus législatifs afin d’intervenir efficacement dans le débat public.

Cinéma Utopia de Bordeaux

Informations complémentaires :

  • Projections Salle 5, 184 disponibles.
  • Achetez vos places à l’avance, à partir du mardi 29 juin
  • Tarif normal : 6 euros
  • Abonnement : 45 euros (10 places)

Adresse :

5 place Camille Jullian
33000 Bordeaux

Site web :

http://www.cinemas-utopia.org/bordeaux/

8TH WONDERLAND

Film réalisé par Nicolas Alberny et Jean Mach (France 2010)
1h34 VOSTF
Avec Matthew Géczy, Alain Azerot, Robert William Bradford, Eloïssa Florez

L’image saute d’une chaîne d’information à l’autre, et dans toutes les langues. C’est le monde tel que nous le percevons chaque jour, Babel d’ondes et de pixels. D’emblée, la forme audacieuse, zapping géant entre télévision et Internet, est intrigante. Les deux réalisateurs l’utilisent avec brio, pour cette fable politique grinçante, drôle et sombre. 8th Wonderland est le nom d’un site, ou plutôt un pays virtuel, une « utopie » en ligne où chaque citoyen connecté dans la « chat room » a le même désir : changer le monde, pour de bon.

À mi-chemin entre les facéties des Yes Men et la violence d’Action directe, voilà les citoyens de ce pays virtuel qui passent à l’acte dans la vraie vie…Des distributeurs de préservatifs prétendument parfumés à l’hostie installés au Vatican à l’enlèvement de trois stars du foot obligées de coudre des baskets quinze heures par jour dans une usine asiatique, ces activistes ont une imagination débordante et conquièrent, peu à peu, les médias et le public international. Mais, au fond, qui manipule qui ?…À mesure que l’action se radicalise, que la célébrité de 8th Wonderland augmente, le film explore, avec une intelligence parfois féroce, les limites de l’activisme politique. Et montre sa récupération médiatique dans une société capable d’absorber et digérer ses pires ennemis…

(Cécile Mury - Télérama)