Accessibilité Contact Aller au menu Aller au texte

Il y a dix ans naissaient les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre

Le 17 décembre 1999, naissait une drôle d’idée, de celles dont on se dit un jour : « Si je ne le fais pas, je le regretterai toute ma vie ». Pierre Jarillon, alors président de l’Abul, lançait un appel sur l’unique liste de discussion de l’association, dont le contenu est reproduit ci-dessous :

« Rencontres mondiales du logiciel libre
De : Pierre Jarillon
À : ABUL
Date : 17/12/1999 15:08

Bonjour à tous les membres de l’ABUL.
Ce message très important vous est destiné.

À l’assemblée générale, Jean-Paul Chiron avait rappelé l’idée d’une rencontre mondiale des créateurs de logiciels libres. Cette idée avait plu, elle plaît à tous ceux à qui on la présente, et elle demande à être concrétisée.

Les buts de ces rencontres sont :

  • de faire la promotion de la région et lui donner une image de technicité.
  • de faire progresser les logiciels libres

Voici ce que que nous pourrions organiser. Nom : "Libre World 1" Ce nom m’a été suggéré par Gaël Duval créateur de Mandrake.

Date : du 5 au 9 juillet 2000. Cette période est favorable :

  • Le domaine universitaire peut accueillir beaucoup de monde.
  • Air France peut offrir des conditions avantageuses dans cette période.
  • En général il fait beau, et la région est très agréable.

Lieu : ENSERB, domaine universitaire à Talence. C’est la plus grande école d’informatique de la région. Son directeur, Monsieur Marchegay offre ses locaux et son aide.

Hébergement, restauration :

  • restaurant universitaire RU 1 . A déjà fait ce type de prestation.
  • cité universitaire, hôtels ou chez les membres de l’ABUL.

Participants : Tous les créateurs de logiciels libres.

Déroulement des rencontres du mercredi 5 au vendredi 8 : Réunions des participants autour de thèmes fixés à l’avance. Le but est de leur faire partager ou confronter leurs expériences afin d’en dégager des conclusions sur des techniques et axes de développement.

  • Convergence des projets et expression des besoins de normalisation.
  • Divergence nécessitée par le besoin de développer plusieurs techniques avant de rechercher ensuite les apports de chacune d’elles.

Chaque rencontre aura une durée fixée par les participants. Des observateurs rédacteurs prendront des notes et prépareront le compte rendu en accord avec les participants.

Le samedi chaque groupe présentera le résumé de ses travaux en séance plénière. Le dimanche sera libre … visite des châteaux, de la ville, promenade sur le bassin d’Arcachon, sea, surf, sex and sun à Lacanau … etc. Le but est de donner aux participants l’envie de revenir.

On peut aussi prévoir de délocaliser un groupe de travail à la fois dans un de ces lieux pendant une demi-journée.


Tout ceci demande encore beaucoup de travail pour être finalisé. Il faut écrire à chaque créateur de logiciel libre , lui demander quels sont les personnes qu’il aimerait rencontrer. Quels seraient les sujets qu’il voudrait aborder. faire une base de données du tout. Rechercher un financement pour aider tous ceux qui pourraient avoir des difficultés à financer leur déplacement. Même si nous trouvons des partenaires et une aide logistique, il y aura encore du travail.

Je vous saurai gré de répondre à ce courrier en indiquant si vous êtes d’accord ou non pour l’organisation de cette manifestation. Si vous acceptez, il faudra certainement que vous participiez un peu à son organisation. En effet, il est très important que chacun ait quelques actions à mener, ce qui est très supportable et beaucoup plus efficace que de les réunir sur les épaules de quelques-uns. Beaucoup de ces actions peuvent être faites depuis chez soi et ne demandent pas de se déplacer.

Je vous demande une réponse rapide, car, si elle est positive, je voudrais faire l’annonce officielle avant Noël. Donnez aussi vos idées sur l’organisation de cette manifestation, elles seront les bienvenues.

Je vous remercie de votre attention

Pierre Jarillon
Président de l’ABUL »

Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre étaient nées. On y parlait déjà de promotion du logiciel libre et des régions, de domaine universitaire et de restaurant universitaire, qui sont restés des partenaires indispensables de la manifestation. On y parlait aussi d’hôtels et de logement chez l’habitant, ce qui est devenu beaucoup plus anecdotique avec la croissance du nombre de visiteurs.

Cet évènement est depuis devenu un incontournable du monde du Logiciel Libre. Les RMLL ont conquis des villes telles que Metz, Dijon,Vandoeuvre-les-Nancy, Amiens, Mont-de-Marsan ou Nantes.

Après quatre éditions à son actif, en 2000, 2001, 2002, 2004, la région bordelaise accueillera la onzième édition des RMLL du 6 au 11 juillet 2010, pour encore plus de découverte, d’échanges et de rencontres. La région y est toujours belle, et il est toujours agréable de s’y trouver.

Nous vous attendons donc encore plus nombreux que les années précédentes !